Turcaret (2006)

de Lesage

théâtre par Astyavioques

 

Nous sommes à Paris, en 1709.
Il fait terriblement froid.
On pourrait dire un froid de canard.
Alors, claquant du bec, on va au poulailler, avec la chair de poule. Sur les planches, une coquette un poil cocotte caquette entre deux coqs. Le premier est son pigeon, son poussin, sa caille, sa poule aux œufs d’or, le dindon de sa farce : elle lui fait les œufs doux pour le mettre sur la paille. Mais par le second, son corbeau, ramage et plumage compris, elle se fait trousser, comme une poule prise dans les serres d’un vautour. Tout à l’entour, dans la fiente d’une cour très basse, la volaille crache, criaille et picore ce qu’elle peut des restes du carnage…
Il est vrai qu’à la longue c’est un peu dégoûtant, ça chiffonne le jabot, ça retourne le gésier, oui mais l’on s’y échauffe comme aux combats de coqs, et l’on finit par y glousser d’aise, la bouche en cul-de-poule.
Bertrand Pascual

Mise en Scène : Bertrand Pascual

Avec :
France-Anne Chang, Jean-Louis Delnevo, Philippe Légère, Jean-Yves Mangou, Marie-Catherine Mangou, Isabelle Marcadé, Béatrice Mercier, Pascal Pellerin, Catherine Rocher, Michel Rousseau

Voir toutes les pièces