Les Femmes Jalouses (2005)

de Carlo Goldoni

théâtre par Astyavioques

 

Que voulez-vous ? Quand elles ne sont pas savantes avec Molière, elles sont jalouses avec Goldoni. Ou jalousées, ce qui, ici, revient au même. Libres ? Non, toujours pas. Soit qu’elles se l’interdisent, en imaginant que la liberté niche dans la prostitution, qu’elles abhorrent ; soit qu’elles se fourvoient en croyant que c’est l’argent qui les rendra libres. Dans les deux cas, hélas, comme les savantes, elles ont dû renoncer à jouir de leur corps, sauf à se faire claquer la figure par leur maître de mari, ou à manger le bâton de nougat gros comme ça qu’il leur donne en rêve.

L’amour ? Les plaisirs ? Le grand frisson de la passion ?... Allons, vous voulez rire ? Nous sommes dans la Venise populaire des petits commerçants, en 1752, à quatre jours de la fin du Carnaval ! Et Arlequin n’est plus qu’un homme de peine !...

Heureusement, le loto rend libre !...

Mise en Scène : Bertrand Pascual

Avec :
Marie-Catherine Mangou, Béatrice Mercier, Isabelle Marcadé, Catherine Rocher, France-Anne Chang, Michel Rousseau, Pascal Pellerin, Jean-Yves Mangou, Jean-Louis Delnevo, Philippe Légère, Vincent Marcadé

Voir toutes les pièces