Les rustres (2003)

adapté de Carlo Goldoni

théâtre par Brou Ha Ha

 

Il rusteghi est un animal sauvage.
Il ne se laisse apercevoir que dans sa cellule patriarcale.
D'ailleurs, mieux vaut ne pas l'approcher ni lui
parler, il risquerait de rusteghir !
A moins, bien sûr,
que vous ne soyez de ses congénères…

Ce qu'il exècre : la cité, les bouffonneries, les enfantillages,
les parties de plaisir, faire bombance, suivre la mode...
Ses proies préférées : les femmes et les enfants.

Dans la jungle, quand vient le temps de la fête,
que celle-ci est à sa porte ou investit sa tanière,
la sauvagerie de l'animal s'exacerbe.
Et les proies de s'exciter à l'idée de noce ou de festivité.
Bien sûr pour elles, tous les moyens sont bons
pour sortir de la cage et recouvrer leur liberté… de festoyer!

Si maintenant, mesdames et messieurs,
je vous dis que nous avons le grand plaisir
de vous présenter en exclusivité
quatre spécimens de cet animal
que nous avons retrouvés dans le Paris des années 30 ;
et que pour votre plus grand plaisir, mesdames et messieurs,
nous avons agrémenté leur présentation
de festivités, de festivaliers et de proies,
viendrez-vous découvrir I Rusteghi, Les Rustres ?

Mise en Scène : Christophe Cauvin

Avec :
aurélien chabbal, matthias chang, mathilde devès, baptiste furic, laure-emmanuelle lecoq, lucie mercier, sylvain meyer, tiana sublet, noémie trancoso, yannis truc.
danses : céline broquet, julie colomb, thibault colomb, rose-marie da-inès, mireille jameux, karine malleret, nina nassif, anne-lise noël, cécile ovide, véronique porquet.
chorégraphie : véronique montoya
direction d’acteurs : gabriel chang, florent meyer

Voir toutes les pièces