L'Enfer-Me-Ment (1995)

création de Serge Palin

théâtre par Astyanax

 

Pas un décor, mais des corps -huit- qui se tendent et se détendent, cordes qu'on pince, qu'on gratte, qui vibrent pour trouver un accord parfait. La gamme,oui; mais pas d'accord... Trop raides, trop tirées, trop usées... Du fond de ces corps désaccordés sonnent des voix dodécamétriques. A la limite, parfois ça lâche, se brise, s'arrête... Mais c'est là, dans ce suspens aphone, que se joue pourtant en sourdine une inouie polyphonie; là, dans l'élan rompu de ces corps, que s'ébranlent des mouvements invisibles. Vous n'aviez pas d'abord remarqué ce tout petit malentendu : le voilà qui dissonne toute sa stridence à vos oreilles. Non plus que vous n'aviez compris cette fortuite divagation, l'amalgame hasardeux des gestes insensés : et les voici qui s'ajustent aux évolutions mesurées d'un ballet. Ils sont huit à dire je, à dire le jeu de tous ceux que je somme, qui ne suis pas ce que je pense; huit à répéter leur histoire, à la jouer sous les lumières, alors même que c'est elle qui se joue d'eux dans la coulisse. L'enfer leur ment, qui leur souffle leur texte depuis son trou, et leurs hurlements sourds ne sauraient rien y faire. Ni enfer. Autant s'adresser au frigo.

Mise en Scène : Bertrand Pascual

Avec :
Laurence Atalaphe, Christophe Cauvin, Caroline Destermes, Anne-Laure Mangou, Caroline Martinet, Bertrand Pascual, Aurélie Vialle.

Voir toutes les pièces