La mandragore / Les acteurs de bonne foi (1998)

de Nicolas Machiavel / Marivaux

théâtre par Calliope

 

Les chants

Tableau 3 - Tableau 7 - Tableau 11 - Tableau 12
Tableau 17 (1) - Tableau 17 (2) - Tableau 17 (3) - Tableau 18

Tableau 3
Callimaco

sur l'air de "buvons un coup..."

Espéranc' tu nous console
Des froideurs de l'objet aimé
Lucrecia / un' douce parole
Mon tourment pourrait apaiser

Esperanza 'sperantibu-us
Et besam' besamoribus
Amor amor a-amoram
Bellum ad vitam aeternam nam nam nam nam, nam nam nam nam

N'y a-t-il aucune sci-ence
Qui nous accord' pleine puissance
Qui ne me fasse doux vainqueur
De ses attraits et de son coeur

Mandragor' ad mandragoru-um
Semper in coda venenum
Aodaces fortuna juvat
Omnibus ultima necat cat cat cat cat, cat cat cat cat

Si ne puis approcher ma belle
Si ne puis êtr' aimé d'icelle
Que dieu d'amour me fasse mort
Plutôt que souffrir mauvait sort

Gloria, persona grata-a
Pede vulgus et caetera
Statu quo e sine qua non
Pro memoria ad libitum tum tum tum tum, tum tum tum tum

 

Tableau 7
La Veuve

sur l'air de
"A la pêche aux moules"

Ah combien trist'est mon cas
Comm' le mortier sans pillon
La boucle sans ardillon
L'Ita-lie sans Piémont
L'Ita-lie sans Piémont
Le goulot sans bouchon
Arbre sans fruits Veuve je suis

Ah combien trist'est mon cas
Comm' la couleur sans pinceau
La quenouille sans fuseau
Comme le navir' sans mât
Comme le navir' sans mât
Pauvrette sans et caetera
Arbre sans fruits Veuve je suis

Ah combien trist'est mon cas
Comm' la cloche sans battant
Comm' la voûte sans portant
Le tambour sans baguette
Le tambour sans baguette
Le verrou sans la gâchette
Arbre sans fruits Veuve je suis

Ah combien trist'est mon cas
Comm' la fleur sans son pistil
Comm' la poudre sans fusil'
L'ouvrière sans outil'
L'ouvrière sans outil'
Pâte à pain sans fournil'
Arbre sans fruits Veuve je suis

 

Ah combien trist'est mon cas
Je suis pain sans levain
Je suis verbe sans lien
Je suis le labour sans soc
Je suis le labour sans soc
Un fourreau sans son estoc
Arbre sans fruits Veuve je suis

Ah combien trist'est mon cas
Comme l'abeille sans dard
La joute sans étendard
Le donjon sans flambard
Le donjon sans flambard
Comme le blé sans épi
Arbre sans fruits Veuve je suis

Ah combien trist'est mon cas
Je suis cire sans cachet
Je suis violon sans archet
Je suis gousse sans fève
Je suis gousse sans fève
Je suis nuit sans rêve
Arbre sans fruits Veuve je suis

 

 

 

Tableau 11
Fra Timoteo

sur l'air de
"Bring Back"

C: Moine je suis simpl' et tranquille
De la bonn' chère discipl' ardent
Et moyennant quelqu'évangile
J'empoche maints écus sonnants

R: Ah le merveilleux commerce
Ah-ah le fructu-eux éta-a-at
Prièr' bénédictions et messes
Me sont sou-ources de ducats

C: Nombreux sont ceux que je console
Je répartis les oremus
Et moyennant quelques pistoles
Benedicat vox dominus

C: Les femm' sont ma meilleur' pratiqu'
Je leu-eur chante Te Deum
Ell' sont friandes de cantiques
Pax Domini sit vobiscum

R: Je ne travail' plus que mendiant
Et pourtant vis comme seigneu-eu-eur
On me respect' on me loue tant
J'en suis environné d'honneurs

C: Il n'est bon' table que ne hante
Pour moi paradis est sur Terre
Et point ne croit l'illustre Dante
Et peu-eu me chaut son enfer (bis)

 

Tableau 12
Lucrecia

sur l'air de
"Vieux Joe"

Las de mon coeur oye-ez la souffrance
Un va-nu-pieds me va-t-être baillé
Il faut assu-rer la-a descendance De Ni-i-ci-i-a et de sa mai-so-nnée Las quel sort cru-el
Las quel sort cru-el
En mon petit jardin
Va-t-ê-être planté le nouveau ro-ma-rin

Ah comment su-porté-er cet outrage
Las accueillir un intrus en mon flanc
Tri-ist' amant victime du carnage
Tu-u paieras ta nu-ité de-e ton sang
Plutôt être nonnette
Plutôt être nonnette
Que voir' en mon sadinet
Un au-autre que-e mon maître jouer au bilboquet

 

Tableau 17
Sostrata

sur l'air de
"Ô Magalie"

Dans le bon temps, j'étais genti-i-lle
Appliquée à bien en profiter
Je n'aurais rien à regretté-é-er
Si j'avais ptit, petit fils ou fill'

Me suis donnée à mécréan-an-ants
Archers dévôts que-el sacrifice
Je demeure sans peti-its en-enfants
Vraiment, vraiment n'est pas de justice

 

Tableau 17
Tous

sur l'air de
"Mon père m'a donné un mari"

Timoteo : Ah que j'aime les spa-ghettis
Le soleil et le Chi-an-ti
Farni-ent' est ma pro-fes-sion
Les spaghettis ma re-li-gion

Que mange-t-on dans la Toscane
Aux bords du Pô, au Vatican
Dans les vill' et dans les campagnes
Des spaghettis au parmesan

Siro : En France j'ai beaucoup souffert
Perdreaux pot-au-feu coq-au-vin
Escargots et haricots verts
Quel supplic' pour un italien

Quoi de meilleur et fortifiant
Rescaladeur et plus tonique
Réconfortant revigorant
Qu'un plat de ma-macaronique

Timoteo : Pourquoi les pap' ont-ils choisi
Le Vatican pour résidence
Plutôt qu'Albion ou bien que France
C'est parc' qu'ils veul' des spaghettis

Notr' armée est des plus guerrières
et fait trembler nos ennemis
et quand nous perçons leurs arrières
C'est grâce à qui... Aux spaghettis!

Siro : Des filles il en faut ma foi
Et je suis ardent à mes heures
Mais la nouill' qui est dans mon plat
Me procure bien plus de bonheur

Français visitant l'Italie
Est-c' pour Venis', Boticcelli
Non ce ne sont là qu'alibis
Vous venez pour les spaghettis

Ligurio : Quand le plat fume sur la tabl'
Plein de lasagnes délicieux
Quel' fille paraît plus aimable
Quel' belle peut vous offrir mieux

Avec les pât' pas de problème
Qu'on ne résolv' en Italie
La politiq' la guerr' la hain'
S'apais' devant les spaghettis

Sostrata : Pour lentill' est meurtre fameux
Point ne comprends semblable rage
Mais pour macaronis je gage
Que j'en pourrais commettre deux

Ah que fameus' est l'Italie
Est-c' pour ses arts et ses pizzas
Son Michel-Ange ou sa Scala
Nenni c'est pour les Spa... Ghe... Tiiis

 

Tableau 17
Lucrecia et Nicia

sur l'air de
"Vieux Joe"

Nicia : (Chanté)
Connaissez-vous Messè-è-er Nicia
Qui est Docteur è-è-è-es Chapitre
Qui est l'honneur dè-e-es pupître
C'est moi, C'est moi, C'est moi, C'est moi, C'est moi, C'est moi

Je suis savant ri-iche et bien fait
J'ai bell' maison et va-a-aste panse
De beaux habits, et bè-elle prestance
Ah ah ah ah ah ah, quel heureux homm' je fait

(Parlé)
Il m'est une contrariété
Je n'ai point de descendance
Mais je gard' bonne espérance
Car je ne suis pas empêché
(Chanté)
Pou-our Venus, je n'ai pas mon pareil
Pour acclamper je fai-ai-ais merveil'
Si tant que les filles d'I-i-i-italie
Me voudraient toutes pour mari et dans leur lit
(Parlé)
Ma femm' surveille la dépense
De mon côté, je veill' au grain
Et si j'aime fair' bonn' bombance
Aussi je sais y mettr' un frein
(Chanté)
J'en connais bien dedan-an-ans la ville
Don-ont le front s'orne vilainement
Mais pour moi, je peux être tranquille
Je suis bien trop intelligent in-tel-li-gent.

Tous :
Il est bien trop intelligent in-tel-li-gent

Lucrecia et Callimaco :
Ah quel bel ouvrage... Le bel ouvrage!

Nicia :
Celui qui voudrait m'encorner
Trou-ouverait plus ma-alin que lui

Lucrecia et Callimaco :
Et quel bel instant... celui du badinage

Nicia :
Celui qui voudra m'encorner se le tiendra pour dit

Lucrecia : (reprenant la phrase musicale de Nicia)
Ah le gentil moment

Nicia :
Le ciel m'a-a comblé de tou-ous ses bienfaits
Une maisonnée dè-è-es plus prospères
Une femme sage, bè-elle et sincère
Vraiment mon bonheur est parfait...

Lucrecia :
...Il est par-fait!

 

Tableau 18
Ligurio

sur l'air de
"Mon père m'a donné un mari"

Ligurio :
La morale de cett' histoir'
Est que dans tout' les occasions
Chacun doit appliquer sa gloir'
A se conduir' comm' un fripon

Il n'est rien de plus efficac'
Plus profitable plus certain
Pour les jug' ou les médicastr',
les dévôts, tous les citoyens

Tous : (forte, tous en choeur)
Vive la rus' et les coquins
La trahison, la truand'rie
Viv' les pendards et les malins
Vivat vivat la fourberie!

Mise en Scène : Gabriel Chang, Caroline Destermes

Avec :

Voir toutes les pièces